L’OMBRE ET LA LUMIÈRE DE LA MÉNOPAUSE

DE L'OMBRE À LA LUMIÈRE DANS LE PARCOURS PASSIONNANT DE LA MÉNOPAUSE

LES OMBRES DE LA MÉNOPAUSE : Les symptômes désagréables de la ménopauses

Bienvenue dans cette phase passionnant de la vie d’une femme où les saisons changent, et où la maturité rencontre la sagesse : la ménopause. C’est une période de transition qui va bien au-delà des simples fluctuations hormonales ; c’est une danse complexe entre le corps, l’esprit et l’âme. La ménopause offre une occasion unique de se connecter avec sa propre essence et de découvrir de nouvelles dimensions de soi-même. Alors que les vagues de changement se déploient, la médecine douce se présente comme une alliée, offrant des approches holistiques pour soutenir cette transition naturelle avec grâce et équilibre. Que vous soyez sur le point d’entrer dans cette phase de votre vie ou que vous y soyez déjà plongée, préparez-vous à embrasser ce voyage avec ouverture et curiosité, car la ménopause peut être une porte vers une nouvelle ère de vitalité, de croissance personnelle et de bien-être intégral.

symptômes désagréables de la ménopause

Les symptômes de la ménopause : les bouffées de chaleur

La ménopause, une étape cruciale dans la vie de chaque femme, entraîne un voyage unique et personnel à travers une série de transformations à la fois physiques et émotionnelles. C’est comme naviguer à travers les vagues d’une mer tumultueuse, faisant face à des défis et des changements qui nécessitent une approche holistique de la santé.
Les bouffées de chaleur sont comme des flammes soudainement allumées dans le corps, une expérience partagée par plus de 70% des femmes pendant cette phase de leur vie. Mais ce ne sont pas simplement des sensations de chaleur; elles sont accompagnées d’une symphonie de sensations désagréables – frissons, tremblements, sueurs nocturnes et un sentiment de malaise qui pénètre dans l’âme. Ces bouffées peuvent toucher chaque coin de notre être, du visage au cœur, persistant pendant des mois, voire des années.
Et alors que le silence de la nuit devrait être un refuge, les bouffées de chaleur nocturnes perturbent le sommeil, jetant une ombre de fatigue sur chaque nouveau jour. L’insomnie devient un compagnon indésirable, alimentant les hauts et les bas émotionnels, apportant avec elle de l’anxiété, de l’angoisse et même des états dépressifs. C’est comme être à la merci des marées sombres de l’humeur, sans boussole pour guider le navire de l’esprit.

Les symptômes de la ménopause : les changements hormonaux

Mais cela ne s’arrête pas là. Les changements hormonaux de la ménopause s’insinuent également dans le système urinaire, créant un flux constant de défis. L’augmentation de la fréquence urinaire, les infections urinaires et l’incontinence deviennent des compagnons de voyage inattendus le long du chemin de la ménopause, tandis que les muscles du périnée se relâchent sous le poids de cette transition.
Et puis il y a la prise de poids, un poids qui semble peser non seulement sur le corps mais aussi sur l’âme. La rétention d’eau, le ralentissement du métabolisme et la perte de masse musculaire transforment notre perception du corps, apportant avec eux des défis émotionnels et physiques.
Mais la douleur n’est pas seulement un fardeau que l’on porte; c’est aussi un compagnon de voyage qui se fait sentir dans les articulations, accompagnant chaque mouvement d’une note de malaise. Cependant, l’activité physique devient un guide lumineux, soulageant la douleur et ramenant un sentiment de liberté dans les mouvements.
Et puis il y a la peau, la coquille qui enveloppe notre être intérieur. Le manque d’œstrogènes et de progestérone transforme sa texture, la rendant plus sèche, moins élastique, marquée de rides et de taches brunes. Et dans la région intime, la sécheresse vaginale est comme un fleuve qui se retire, apportant avec lui une sécheresse qui s’étend également à notre vie sexuelle et à notre confort quotidien.

En résumé, la ménopause est un voyage qui va au-delà des simples descriptions de symptômes physiques. C’est un voyage qui touche chaque aspect de notre être, nécessitant une vision holistique de la santé qui embrasse non seulement le corps mais aussi l’esprit et l’âme. Ce n’est qu’à travers la compréhension, la conscience et la compassion que nous pouvons traverser cette phase de la vie avec grâce et force intérieure, naviguant à travers les vagues tumultueuses de la ménopause vers le rivage de la sérénité et de l’équilibre.

Pour en savoir plus sur la ménopause et trouver des remèdes naturels pour la traiter grâce à la naturopathie voir aussi cet article dans ce même blog.

https://mystiklife.com/bien-etre/menopause-bien-vivre-naturopathie/

LA LUMIÈRE DE LA MÉNOPAUSE : les cotés positifs

Image femme orientale âgée en costume traditionnel

La ménopause, bien qu’elle puisse être perçue comme une période de changements et de défis, offre également une multitude d’opportunités positives sur les plans physique, mental et philosophique. Sur le plan physique, la ménopause marque souvent la fin des cycles menstruels et des douleurs qui y sont associées, offrant ainsi un sentiment de libération et de soulagement pour de nombreuses femmes. De plus, la diminution des fluctuations hormonales peut entraîner une amélioration de l’humeur et une plus grande stabilité émotionnelle. Sur le plan mental, la ménopause peut être perçue comme une transition vers une nouvelle phase de la vie, offrant l’occasion de réfléchir sur son parcours jusqu’à présent et de se concentrer sur ses objectifs et ses aspirations pour l’avenir. Enfin, sur le plan philosophique, la ménopause peut être vue comme une invitation à embrasser le changement et à s’ouvrir à de nouvelles expériences et perspectives. Les approches de médecine douce telles que la méditation, le yoga et l’acupuncture peuvent aider à soutenir le bien-être physique et émotionnel pendant cette transition, en favorisant un équilibre holistique entre le corps, l’esprit et l’âme. En fin de compte, la ménopause offre l’opportunité de se reconnecter avec soi-même, de cultiver la gratitude pour la vie et de s’épanouir dans une nouvelle phase de croissance et d’auto-découverte.

VIVRE ET NE PAS SUBIR LA MÉNOPAUSE : Faire le point de sa vie et avoir des nouveaux projets pour l'avenir

coucher-soleil-yoga

La ménopause n’est pas simplement une étape à franchir, mais plutôt une invitation à redéfinir notre relation avec notre corps, notre esprit et notre avenir. C’est une occasion de se connecter avec notre essence la plus profonde, de faire le point sur notre vie jusqu’à présent et d’imaginer les possibilités infinies qui nous attendent. Plutôt que de laisser la ménopause nous submerger dans ses vagues de changement, nous pouvons choisir de naviguer avec grâce et détermination, en puisant dans les ressources de la médecine douce pour soutenir notre bien-être holistique. En intégrant des pratiques telles que la méditation, le yoga et l’aromathérapie dans notre quotidien, nous pouvons cultiver un sentiment de calme intérieur et de vitalité renouvelée. C’est le moment de faire des choix qui reflètent nos valeurs les plus profondes, de créer des projets qui nourrissent notre âme et de célébrer la sagesse et la beauté de cette nouvelle phase de la vie. Et pourquoi pas renouer avec la spiritualité et se connecter à son espace intérieur à ce stade de la vie?  En embrassant la ménopause avec intention et gratitude, nous pouvons non seulement survivre à cette transition, mais aussi prospérer et nous épanouir pleinement dans chaque aspect de notre être.

L’amour tout court, pour moi, ça ne veut rien dire parce que ça veut tout dire : l’amour de la nature, de la patrie, de Dieu, du prochain. Rien de bien personnel, avouez. L’amour auquel je pense se pratique le plus souvent à deux et de plus en plus longtemps. La ménopause, la fin de la procréation, pour nous, les filles, ce n’est plus – il s’en faut ! – la date limite au-delà de laquelle nous ne sommes plus bonnes pour la consommation. Au contraire. On se sent libérées. Oubliés les règles douloureuses, la pilule, le stérilet et tout le tintouin. L’amour, on peut continuer à le faire jusqu’à plus d’âge. Question de besoin, de goût, de talent et de faculté d’adaptation.

Citation de Claude Sarraute – Livre biographique “Encore un instant” 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *